« INVESTISSONS » : la soirée Capital Investissement du Crédit Agricole en Nouvelle Aquitaine

Jeudi 22 novembre, les Caisses Régionales du Crédit Agricole en Nouvelle Aquitaine (Aquitaine, Touraine-Poitou, Pyrénées Gascogne, Charente-Périgord, Charente-Maritime-Deux Sèvres, Centre France, Centre Ouest) organisaient, à Bordeaux, "Investissons", un événement consacré à l’investissement en capital, au renforcement des fonds propres, bref, à l’accompagnement financier et stratégique des entreprises de la Nouvelle-Aquitaine. L’accompagnement du Crédit Agricole en Capital Investissement sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine représente 150 participations pour plus de 200 millions d’euros. « Depuis la création de la Région, #invesTISSONS est le 1er événement organisé par les Caisses Régionales présentes sur ce territoire », a souligné Philippe Chatain, Directeur Général de la Caisse Régionale de Touraine-Poitou, aux côtés de Marc Didier, Président de la Caisse régionale de Pyrénées Gascogne,  tous deux sponsors de la soirée. Rémi Garuz, Président de la Caisse Régionale d’Aquitaine a accueilli l’auditoire, réunissant plus de 400 invités, et a ensuite donné la parole à Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle Aquitaine, qui a décrypté l’accompagnement des entrepreneurs de la région : « c’est plus de 2500 entreprises qui sont accompagnées en Nouvelle Aquitaine par an et qui ont un besoin de fonds propres. » La soirée était rythmée par les retours d'expérience d'entreprises qui ont été accompagnées par le Crédit Agricole : Beauty Success, CITF, Danse Azur, Gascogne, IQSpot, Le Temps des cerises, Cafés Merling, Soregies, Biarritz Thalasso Resort, Sauthon Industries, UV Germi, Demeter Energies. Elles sont venues de toute la région Nouvelle-Aquitaine. Douze entreprises, de toutes tailles, qui ont témoigné de l’impact positif, et généralement déterminant, d’une intervention, en capital en fonds propres ou en fonds de roulement et ont évoqué les moments clés de leur aventure entrepreneuriale. Tous s’accordaient sur le fait que le capital investissement leur a donné les moyens de réussir. « Mais c’est pour la bonne cause », glissait Vincent Merling au moment de souligner l’importance, dans le succès de sa société (500 salaries,60 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel) des deux augmentations de capital réalisées en 2007 et en 2012. « En témoignant, nous démythifions et démystifions le capital investissement. Bien maîtrisée, l’opération ne signifie pas perte d’autonomie ou de capacité décisionnelle ! ». Autres témoignages, celui de Laurent Bennet, Directeur des Marchés spécialisés de Crédit Agricole SA, qui décryptait en vidéo l’accompagnement du Crédit Agricole en matière de Capital investissement, et Jack Bouin, Directeur de la Caisse Régionale d’Aquitaine qui affirmait ses convictions et partageait son enthousiasme devant ces témoignages : « Nos banques savent faire plus que prêter de l’argent. Nous sommes à leur côté à la création, en apport de fonds propres, dans les phases de développement avec des prises de participation, minoritaires, car nous sommes des fonds d’investissement filiales de Crédit Agricole et que nous tenons à ce que les dirigeants gardent leur indépendance. Nous sommes là pour longtemps dans toutes les étapes de la vie de l’entreprise, jusqu’au moment de la transmission par exemple. Nous travaillons sur un horizon à long terme, nos engagements ne comportent pas de notion de sortie en termes de temps ou de valorisation de l’entreprise. La relation de confiance qui se noue entre nos équipes et les dirigeants d’entreprise est plus forte que la relation qui naît de l’attribution d’un crédit. Notre mission, en tant que banque régionale c’est de veiller à ce que les centres de décision de ces entreprises restent dans nos territoires» souligne Jack Bouin. Au terme de cette réunion, les invités ont pu poursuivre leurs échanges avec les experts autour d’ateliers. Pour compléter le dispositif de cette soirée, une campagne média a également été lancée sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine, notamment en presse régionale et sur les réseaux sociaux.